Samedi 24 octobre 2020 - nouvelles mesures sanitaires en région bruxelloise

Chères et chers ami·e·s,

De nouvelles mesures sanitaires viennent d'être annoncées, ce samedi 24 octobre, par le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale. Elles concernent directement notre paroisse pour ce qui est des célébrations liturgiques.

Cependant, ces mesures n'entrent en application que ce lundi 26 octobre.

Demain matin, dimanche 25, nous pourrons donc encore célébrer une liturgie à l'église Saint-Boniface, de 9h00 à 10h30. Les portes seront ouvertes dès 8h30 pour la préparation des lieux et de la célébration.

Étant donné que nous serons ensuite dans l'impossibilité de célébrer l'eucharistie pendant plusieurs semaines (aucune date n'est encore fixée pour la reprise des célébrations), nous vous proposons de célébrer aussi une bénédiction des eaux et vous invite, si vous le souhaitez, à venir avec une bouteille afin d'en emporter chez vous pour bénir les lieux et les objets.

Nous n'aurons donc pas non plus la possibilité de célébrer, comme d'habitude le 1er novembre, nos saints patrons, Côme et Damien (originaires d'Asie Mineure). Cependant, nous pourrons nous incliner, demain matin, devant les reliques de leurs homonymes, les saints Côme et Damien, martyrs à Rome au 3e siècle, qui seront apportées à l'église.

Dès la semaine prochaine, nous repasserons à des réunions par vidéoconférence pour maintenir nos activités paroissiales, autant que faire se pourra.

Enfin, nous vous rappelons que c'est ce week-end que changent les heures: nous passons à l'heure d'hiver.

À demain, pour celles et ceux qui pourront venir physiquement à la liturgie et à bientôt pour tou·te·s par les moyens que nous offre les technologies modernes!


Liturgie eucharistique

Depuis la reprise des célébrations liturgiques, au printemps 2020, nous ne pouvons utiliser nos locaux de la rue Paul Spaak que de manière limitée.

Grâce à l'hospitalité de la paroisse orthodoxe roumaine Saint-Grégoire-Palamas d'Anderlecht, nous avons pu célébrer des liturgies eucharistiques les samedis matins. Nous pourrons continuer à y célébrer parfois, mais cela n'aura plus lieu chaque samedi. Si vous souhaitez recevoir une notification lorsqu'une liturgie y sera programmée, merci de vous inscrire à la liste de diffusion des e-mails et/ou au groupe WhatsApp de la paroisse.


Désormais et jusqu'à nouvel ordre, nous célébrons une liturgie eucharistique chaque dimanche à l'église Saint-Boniface (rue de la Paix 21, à 1050 Ixelles), à proximité de notre église de la rue Paul Spaak.

Attention! L'horaire des liturgies change par rapport à nos habitudes: 9h00-10h30.


Il est recommandé de visiter régulièrement cette page internet de la paroisse. On y publie les éventuels changements impromptus.


Université d'été de la Métropole

Dans ce document, vous trouverez le programme de l'Université d'été de la MOREOM, qui aura lieu en ligne du 26 au 28 août 2020.

Pour s'inscrire aux conférences (accessibles par le logiciel Zoom), veuillez écrire à l'adresse suivante:

univdete@mitropolia.eu


Célébrations déplacées à titre provisoire

La prochaine liturgie aura lieu le samedi 22 août, à 10h30.

D'ici là, seules les réunions par vidéoconférence seront assurées. Les personnes qui ne reçoivent pas les notifications par e-mail  et/ou  par WhatsApp sont invitées à contacter le P. Christophe pour être ajoutées à la liste de diffusion.

Rappels
Quand elle peut avoir lieu, la liturgie est célébrée le samedi, à 10:30 heures, dans l'église Saint-Grégoire-Palamas (anciennement église N.D. du Sacré-Coeur), au 67 avenue Norbert Gille, 1070 Anderlecht.

Il est facile d'y arriver en transports publics (métro Jacques Brel) ou en vélo, mais on peut également s'y garer assez facilement en voiture. Dans ce dernier cas, néanmoins, il faut se rappeler que le stationnement est payant les samedis.

Les dimensions du lieu de culte permettent que nous puissions accueillir un plus grand nombre de personnes que dans notre église habituelle. Si nous venions à dépasser le nombre maximal autorisé, nous aviserions sur place, car le complexe paroissial qui nous accueille dispose de salles annexes également disponibles.

Les normes de sécurité et d'hygiène édictées par les autorités sanitaires publiques et confirmées par les autorités religieuses sont résumées dans ce document: Protocole pour redémarrer le culte en période de Coronavirus (nouveau document mis à jour). Nous vous demandons instamment d'en prendre connaissance avant de venir.

Les membres présents du Conseil paroissial ou d'autres volontaires sont assignés au rappel des règles sanitaires prescrites par les autorités. Merci de respecter leur fonction qui est neuve pour notre communauté et requiert de la patience mutuelle de tous et de chacun.

Il est recommandé de vérifier si la liturgie a bien lieu avant de venir sur place, car des changements inopinés sont toujours possibles.


Les dimanches (et parfois à d'autres moments de la semaine), les réunions de prière par vidéoconférence se poursuivent, sauf ennuis techniques. Les modalités de connexion et les horaires sont envoyés à la liste de diffusion par e-mail et par WhatsApp.


Lettre pastorale de Pentecôte du Synode métropolitain



Lettre pastorale du Saint Synode Métropolitain
de la Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale
en la lumineuse fête de la Pentecôte







Au très-révérend et révérend clergé,
à l’ordre monacal et à tout le peuple fidèle de toute la
Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale

grâce, miséricorde et paix venant du Dieu de miséricorde,
et de notre part bénédiction paternelle.



"Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres,
mais il aura la lumière de la vie.”
(Jean 8, 12 – Évangile de la Fête)

Très-révérends et révérends Pères,
Fidèles bien-aimés,

Nous célébrons en ce saint jour la Descente de l’Esprit Saint et la fondation de l’Église à Jérusalem. L’Esprit Saint, qui procède du Père (Jean 15, 26), l’un de la Sainte-Trinité, est envoyé, suite à l’Ascension au ciel du Christ-Seigneur, sur les saints Apôtres, donnant ainsi naissance à l’assemblée de ceux qui aimèrent la révélation du Dieu incarné, c’est-à-dire l’Église.
L’Esprit Saint apporte consolation aux âmes meurtries par le péché et la douleur, par le découragement et l’échec, Il visite et guérit nos infirmités. Il est Celui qui, dès les origines, donna la vie au monde, Celui qui fut envoyé dans le monde afin de renouveler en chaque personne l’image du Christ ressuscité, pour assouvir ainsi les âmes assoiffées d’amour et de Vie. Dans l’Église, la fondation de cette renaissance est posée par les saints Sacrements du Baptême, de la Chrismation et de la sainte Communion. De cette manière, par l’œuvre de la grâce de l’Esprit Saint, chaque baptisé devient temple de la Très-Sainte Trinité, porteur de la grâce et de l’amour divins. Sur lui se répandent alors les dons inestimables de l’Esprit : l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la mansuétude, la tempérance." (Gal. 5, 22-23).

Fidèles bien-aimés,

La période que nous traversons actuellement est tout-à-fait singulière. Le calme qui, durant presque trois mois, a enveloppé notre monde, nous a soudain réouvert la voie vers la paix intérieure – si naturelle – dans laquelle il serait normal que nous demeurions en permanence. Il nous a procuré l’occasion de rencontrer à nouveau le Christ, Lui que nous oublions si souvent, que nous ignorons, que nous mettons entre les parenthèses de notre vie et de notre routine quotidienne ; de rencontrer le Christ, Lui que nous ne cherchons qu’à l’heure où survient la crise – le moment de vérité –, car Il sait guérir totalement nos blessures. Il sait guérir les cœurs meurtris, les âmes asservies et les familles brisées ; il sait procurer la paix ; Il sait assurer la sérénité ; il sait rebâtir ce qui a été mis en ruine, rendre la santé au malade, relever de sa chute celui qui est tombé, guérir l’incurable, pardonner l’impardonnable, justifier l’injustice et surtout, restaurer en l’homme l’image de Dieu, par la grâce de l’Esprit Saint qui aujourd’hui se renouvelle en nous.
Avec l’aide de Dieu, nos églises ont commencé à réouvrir, aussi pouvons-nous désormais recevoir à nouveau ce breuvage de vie que sont le saint Corps et le précieux Sang du Seigneur, véritable ferment d’immortalité dont nous avons été privés durant plus de deux mois.  
Prenons garde, cependant, à ne pas refermer les églises que la miséricorde de Dieu a réouvert dans nos cœurs et nos maisons au cours de cette période. N’oublions pas ce que nous avons appris dans ces trois derniers mois : la compassion, le don de soi, l’amour, l’espoir, la foi, la compréhension et surtout le pardon. Nous avons appris qu’il existe encore un autre monde derrière les portes de notre maison. Et lorsque ces portes se sont ouvertes, notre âme et notre cœur se sont ouverts à leur tour et ont commencé à regarder vers le ciel.


Fidèles bien-aimés,


Durant la pandémie, l’Église n’est pas entrée en quarantaine spirituelle, mais est restée auprès des nécessiteux, à travers des gestes concrets, l’apport d’aliments, de produits de première nécessité et d’argent. Beaucoup d’entre vous avez soutenu et continuez à soutenir les nombreux projets sociaux en développement, et nous vous en sommes très reconnaissants et prions le Seigneur de vous bénir.
Comme vous le savez, chaque année, à la fête de la Pentecôte, nous organisons une quête pour soutenir le travail pastoral, missionnaire et social développé par le Centre Métropolitain de Paris.
Nous sommes conscients que vous traversez tous des moments difficiles du point de vue matériel, dans le contexte de la crise actuelle, mais nous sommes tout aussi conscients que vous ne négligez pas la sollicitude envers ceux qui ont eu à souffrir plus que nous. C’est pourquoi nous faisons appel à votre bienveillance et vous exhortons, aujourd’hui encore, à soutenir la mission de notre Église, chacun selon ses possibilités, car celui qui aime Dieu, aime aussi son frère (I Jean 4, 21).
De cette manière, nous pouvons contribuer nous aussi à consoler et soutenir les plus nécessiteux d’entre nous, les plus souffrants, souvent à la limite de la subsistance, accomplissant une œuvre agréable au Seigneur en la lumineuse fête de la Descente l’Esprit Consolateur.
"Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et en vérité.” (I Jean, 3, 18).

Rendons grâce au Dieu glorifié dans la Trinité, particulièrement en ce jour de Pentecôte, pour tous ses bienfaits répandus dans l’Église, Le priant de nous faire tous prendre part au renouvellement de Sa grâce dans nos cœurs. À Lui soit la gloire dans les siècles des siècles. Amen !

Vos hiérarques et pasteurs qui vous souhaitent tous biens en vue salut,

† Le Métropolite JOSEPH
de la Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale

† L’Évêque SILOUANE
de l’Évêché Orthodoxe Roumain d’Italie

† L’Évêque TIMOTHÉE
de l’Évêché Orthodoxe Roumain d’Espagne et du Portugal

† L’Évêque vicaire MARC de NEAMŢ
de l’Évêché Orthodoxe Roumain d’Europe Occidentale

† L’Évêque vicaire ATHANASE DE BOGDANIA
de l’Évêché Orthodoxe Roumain d’Italie

† L’Évêque vicaire THÉOPHILE D’IBÉRIE
d’Espagne et du Portugal

en notre Résidence de Paris, en la lumineuse fête de la Pentecôte,
le septième jour du mois de juin de l’An du Salut 2020


pèlerinage francophone Terre Sainte, février 2021

Avec la bénédiction de Mgr Joseph et à la demande de la paroisse de Trappes, le Centre de Pèlerinage de la Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale organise un pèlerinage francophone en Terre Sainte.

Le pèlerinage sera organisé, autant que possible, en prenant en compte une commémoration chronologique de la vie de notre Seigneur Jésus Christ.

Langue du pèlerinage: le français. Compte-tenu du temps qu'implique une éventuelle traduction, il est souhaitable que tous les pèlerins comprennent le français.
Période du pèlerinage: pendant les deux semaines des vacances scolaires d'hiver 2021, zone C, de 13 au 28 février.
Durée du pèlerinage: 8-9 nuits d'hébergement.
Prêtre: p. Catalin Cordos
Accompagnateur: d. Bogdan Grecu
Prix: entre 780 et 850 dollars par personne (en fonction du nombre des nuits d'hébergement) + le billet d'avion.
Nombre des places: 40.

La période exacte, donc le nombre de nuits d'hébergement, doit être établie en fonction des prix des billets d'avion (en essayant d'éviter de partir dans les premiers jours et de revenir dans les derniers jours de vacances, afin que le prix soit le plus abordable possible.
Nous souhaitons que le coût pour une personne ne dépasse pas 1000€. Ainsi, il est important de réserver les vols le plus rapidement possible.

Pour les inscriptions et / ou les questions:
diacre. Bogdan Grecu
pelerin@mitropolia.eu
+33 6 05 68 94 50

Les enfants jusqu'à 12 ans hébergés avec 2 autres adultes dans la chambre bénéficient d'une réduction comme suit:
- jusqu'à 3 ans: 100% de réduction;
- entre 3 et 7 ans: 50% de réduction;
- entre 7 et 13 ans: 40% de réduction.

Les objectifs:
- Bethléem (la grotte de la Nativité, l'église de la Nativité)
- Jordan (l'emplacement du baptême du Seigneur)
- Ein Karem (lieu de naissance de Saint-Jean-Baptiste)
- Jérusalem (Mont des Oliviers, lieu de la Dernière Cène, Jardin de Gethsémani, Chemin de Croix, Église du Saint-Sépulcre, lieu de l'Ascension du Seigneur, tombeau de la Mère de Dieu, etc.)
- Jéricho ( monastère de la tentation, sycomore de Zachée, monastère roumain)
- Galilée (Capharnaüm, Cana de Galilée, Nazareth, Mer de Tibériade)
- Mont Thabor
- le monastère du puits de Jacob (fontaine du Samaritaine) - si l'entrée à la ville de Naplouse est autorisée
- Béthanie (tombeau de saint Lazare)
- Le Désert de Judée (les monastères de Saint Sava et Saint Théodose)
- Choziba (monastère Saint-Georges, où se trouvent les reliques de Saint Jean le Roumain).

Le prix comprend:
- l'hébergement et la demi-pension (hébergement en chambre double, hôtels au moins 3 étoiles en Israël et Palestine; petit déjeuner et dîner);
- transport en Israël et la Palestine
- les entrées à tous les objectifs
- pourboires pour chauffeurs, barmen, réceptionnistes, etc. (malheureusement, ceux-ci sont obligatoires au Moyen-Orient).

Le prix ne comprend pas:
- le billet d'avion
- d'autres repas que ceux prévus au programme
- l'assurance médicale ou d'autres dépenses personnelles.

Un passeport est requis pour entrer en Israël, valable encore 6 mois après la fin du voyage. Les citoyens de l'UE (y compris la Roumanie), ceux de la République de Moldavie qui ont des passeports biométriques, la Suisse, etc., n'ont pas besoin de visa pour l'Israël.

Prolongation de la date limite pour l'envoi des créations

Nous vous rappelons le concours auquel sont invités les enfants (voir lettre ci-jointe): la date d'envoi des créations est repoussée au 1er mai.

Chères et chers paroissien.ne.s,
Veuillez trouver, ci-dessous, des informations en provenance du Cabinet du Métropolite Joseph.
Elles complètent les informations du courrier transmis le 11 avril dernier.
Bonne continuation de Semaine Sainte!

Lettre pour le concours de création par les enfants

Livret "Vivre la Pâque en temps de confinement"

La fabrication d'un épitaphios à la maison