Vénération de la relique de la Sainte-Croix

Le samedi 13 septembre, la célébration prévue à l'église paroissiale (rue Paul Spaak 26) est annulée. Nous irons vénérer la relique de la Sainte-Croix gardée à la cathédrale catholique des Saints-Michel-et-Gudule, au centre ville de Bruxelles.
Rendez-vous à 18:00 heures à l'entrée de la cathédrale.

Célébrations du mois de septembre

Nativité de la Mère de Dieu
-vigiles le samedi 6 septembre, à 18:00 heures
-divine liturgie le dimanche 7 septembre, à 10:30 heures

Exaltation de la Croix
-vigiles le samedi 13 septembre, à 18:00 heures
Changement de programme pour cette célébration du samedi soir: voir ici.

-divine liturgie le dimanche 14 septembre, à 10:30 heures

21 septembre - XVe dimanche après la Pentecôte
divine liturgie à 10:30 heures

28 septembre - XVIe dimanche après la Pentecôte
divine liturgie à 10:30 heures

CÉLÉBRATIONS LITURGIQUES DE JUILLET ET AOÛT 2014

JUILLET
-dimanche 6 juillet
10h30: divine liturgie du 4e dimanche après la Pentecôte

-dimanche 20 juillet
10h30: divine liturgie du 6e dimanche après la Pentecôte, mémoire du Prophète Élie et des Nouveaux Saints, Marie (Skobtsov), Dimitri (Klépinine), Georges (Skobtsov), Élie (Fondaminsky) et Alexis d’Ugine

AOÛT
-mardi 5 août
18h30: vigiles et divine liturgie de la Transfiguration du Seigneur

-dimanche 17 août
10h30: divine liturgie du 10e dimanche après la Pentecôte

-dimanche 31 août
10h30: divine liturgie du 12e dimanche après la Pentecôte

Célébration de l'Ascension

Nous célébrerons l'Ascension le mercredi 28 mai au soir, à partir de 18:00 heures (vêpres, matines et liturgie).

Message de Pâques de Son Eminence Job, Archevêque de Telmessos


MESSAGE DE PÂQUES 

de Son Éminence Job, Archevêque de Telmessos, 

Exarque du Patriarche œcuménique, 

au clergé, aux moines et aux fidèles 

de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale

« Vénérons la sainte résurrection du Christ ; car voici que par la croix la joie est venue dans le monde entier... »
Chers Pères, Frères et Sœurs bien aimés en Christ,
Le Christ est ressuscité !
Une fois de plus, le Seigneur nous a rendus dignes de célébrer Sa Pâque, la fête des fêtes, la solennité des solennités, le fondement de notre foi car, comme le souligne avec justesse l’Apôtre Paul, « si le Christ n’est pas ressuscité, notre foi est vaine » (1 Co 15, 14). En effet, cette fête nous comble véritablement de joie, elle apaise nos angoisses, elle soulage nos peines, elle dissipe nos tristesses.
Cependant, la joie qui jaillit aujourd’hui du Tombeau vide est inséparable de la Croix du Golgotha. C’est pourquoi, le chrétien ne peut accéder à cette joie spirituelle s’il n’accepte de porter sa croix. La vie chrétienne est véritablement une vie cruci-résurrectionnelle qui débute par notre baptême, où nous avons participé personnellement à la mort et la résurrection du Christ, comme nous le rappelle l’Apôtre Paul : « Nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés... Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en cette mort, pour que, tout comme le Christ est ressuscité [...], de même nous marchions nous aussi dans le renouveau d’une autre vie » (Rm 6, 3-4). Et saint Cyrille de Jérusalem nous rappelle que « le Christ a été réellement crucifié, réellement enseveli, et véritablement il est ressuscité, et toute cette grâce nous est donnée afin que, participant à ses souffrances en les imitant, nous gagnions en réalité le salut » (Catéchèse mystagogique II, 5). Si nous prenons notre baptême au sérieux, notre personne se trouve profondément transformée puisque le baptême, en reproduisant sur nous la mort et la résurrection du Christ, nous unissant à lui, « la personne commune de l’humanité », a renouvelé en nous l’humanité véritable.
C’est ainsi que le Christ apparaît pour nous, chrétiens, comme un véritable modèle. Mais on ne peut partager la joie de la Résurrection sans connaître la peine de la crucifixion. Lorsqu’il nous invite à venir à sa suite, le Christ nous dit de prendre notre croix (Mc 8, 34). Et la veille de Sa Passion, lorsqu’il prie à Gethsémani : « Que Ta volonté soit faite, et non la Mienne » (Lc 22, 42), il se donne à nous « en exemple et modèle pour le rejet de notre volonté propre et l’accomplissement de celle de Dieu » comme le dit saint Maxime le Confesseur. De cette manière, le christianisme ne cherche pas à adopter une attitude doloriste, ni à justifier la souffrance dans le monde, mais nous rappelle que c’est « par la croix que la joie est venue dans le monde entier ».
Vivant dans un monde qui traverse tant de crises, qu’elles soient politiques, économiques, écologiques, morales ou spirituelles, un monde qui souffre de la pauvreté, de la pollution, de l’antagonisme, de la violence ou de la guerre, nous ne sommes pas indifférents à la joie et à la lumière de la Résurrection pour autant que nous acceptions de prendre notre croix. Prendre sa croix signifie renoncer à soi-même, à ses désirs, à ses fantasmes, à ses passions, à ses idéologies, à sa volonté propre. C’est accepter l’obéissance à Dieu, à ses commandements, à son Église. C’est rejeter l’arrogance, l’amour propre et l’orgueil, pour adopter l’humilité, la patience, le détachement et l’amour sacrificiel vis-à-vis de tous, sans quoi aucune vie chrétienne n’est possible.
En cette fête radieuse de la Résurrection, je vous transmets, chers Pères, Frères et Sœurs bien aimés en Christ, le baiser pascal, et prie le Ressuscité de nous donner la force, le courage et la patience de porter la croix de notre vie chrétienne au quotidien, et qu’à travers elle, nous soyons comblés de la joie spirituelle de nous trouver parmi les disciples du Christ pour dire :
En vérité le Seigneur est ressuscité ! (Lc 24, 34)
+ Job, Archevêque de Telmessos, Exarque du Patriarche œœcuménique
Paris, Cathédrale Saint-Alexandre-de-la-Néva, le 20 avril 2014.

Panikhide et funérailles de Léopold Ryelandt

Notre frère en Christ, Léopold Ryelandt, s'est endormi dans la paix, mardi 25 février. Nous célébrerons sa mémoire, au troisième jour de son décès, le jeudi 27 février, à 18:00 heures, par un office de panikhide. Ses funérailles auront lieu vendredi 28 février, à 11:00 heures, à l'église Saint-Job (19 avenue De Fré, 1180 Bruxelles).

25e anniversaire du décès du Père Marc Nicaise

Notez déjà la date!
Le samedi 1er février 2014, à 17:00 heures, nous célébrerons une panikhide (prière de commémoration) et rendrons hommage au Père Marc Nicaise.

Forum orthodoxe de Bruxelles - Atelier de rencontre et de discussion

Mercredi 22 janvier 2014, 19:00 heures

Au cœur de la semaine annuelle de prière pour l’unité des chrétiens,
le Forum Orthodoxe de Bruxelles propose une discussion sur un sujet sensible:

Conférence de Gérard Fomerand,
Intercommunion et unité chrétienne
La conférence sera suivie d’un débat.
Entrée libre
L’Atelier de rencontre et de discussion sera suivi du verre de l’amitié.

Le conférencier :
Gérard Fomerand est docteur d’Etat en Droit public, auteur d’une thèse sur les libertés religieuses au Second Empire, diplômé de Sciences Politiques et licencié d’Histoire avec une orientation sur la période paléochrétienne. Haut fonctionnaire de carrière, il a œuvré dans des projets de réforme des administrations centrales et locales en France et à l’étranger où il a été consultant ONU. Il a été en parallèle maître de conférence à l’ESSEC, puis chargé de cours auprès des Universités de Tours et de Toulon. Il a publié plusieurs livres sur la gestion publique, puis, en 2012, La mémoire vive des mystiques chrétiens (Editions de l’Harmattan) et, en 2013, Renaissance du christianisme, le retour aux origines aux Editions Fidélité (Belgique).

Plan de la conférence, envoyé par l’intervenant : cliquer ici.


Horaire des célébrations de Noël à l'Épiphanie

- Mardi 24 décembre, 18h00:
vêpres de la Nativité et liturgie de S. Basile le Grand

- Mercredi 25 décembre, 10h00:
matines de la Nativité et liturgie de S. Jean Chrysostome, suivies d'un repas d'agapes ouvert à tous

- Dimanche 29 décembre, 10h00:
liturgie eucharistique dominicale (contrairement à ce qui a été annoncé, la liturgie est maintenue)

- Samedi 4 janvier, 18h00:
vigiles de la Théophanie

- Dimanche 5 janvier, 10h30:
liturgie de la Théophanie (avec grande bénédiction des eaux)