23 mars 2016, textes spéciaux

Pour celles et ceux qui ne pourraient pas se joindre à nous, le mercredi 23 mars à 18h, voici les textes qui seront distribués pour prier et méditer sur les événements qui ont secoué Bruxelles le 22 mars.

Mercredi 23 mars 2016 - Prions pour la paix et en mémoire des victimes d’attentats

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Psaume 1 (lu ou chanté lentement)
Bienheureux l’homme qui ne s’en est pas allé au conseil des impies
qui ne s’est pas arrêté dans la voie des pécheurs,
et qui ne s’est pas assis parmi ceux qui propagent le mal,
Mais qui se complaît dans la Loi du Seigneur,
et médite sa Loi jour et nuit.
Il sera comme l’arbre planté près des eaux courantes,
Qui donne son fruit en son temps,
et dont jamais le feuillage ne tombe,
tout ce qu’il fait réussira.
Rien de tel pour les impies, rien de tel ;
mais ils seront comme la poussière
que le vent emporte de la surface de la terre.
C’est pourquoi les impies ne se lèveront pas au jugement,
ni les pécheurs au conseil des justes.
Car le Seigneur connaît la voie des justes,
Et la voie des pécheurs va à la perdition.

Chant des eulogétaires mortuaires
Tu es bénis Seigneur, * enseigne-moi tes jugements.
L’assemblée des Saints a trouvé la source de la Vie et la porte du paradis * puissé-je moi aussi trouver ce chemin par le repentir. * Je suis une brebis perdue * appelle-moi, Sauveur, et sauve-moi,
Tu es bénis Seigneur, * enseigne-moi tes jugements.
O Saints Martyrs qui avez prêché l’Agneau de Dieu * qui avez été immolés comme des agneaux et qui êtes passés à la Vie éternelle, * priez sans cesse l’Agneau de Dieu * qu’Il nous accorde la rémission de nos fautes.
Tu es bénis Seigneur, * enseigne-moi tes jugements.
O vous qui dans le monde avez suivi la voie étroite et douloureuse * vous qui avez porté la Croix comme un joug et qui m’avez fidèlement suivi * venez recevoir les couronnes * et les honneurs célestes que Je vous ai préparés.
Tu es bénis Seigneur, * enseigne-moi tes jugements.
Je suis l’image de Ta gloire ineffable * même si je porte les séquelles de mes errements * ô Maître, aie compassion de Ta créature * purifie-la par Ta miséricorde. * Accorde-moi la Patrie désirée * en me faisant à nouveau citoyen du Paradis.
Tu es bénis Seigneur, * enseigne-moi tes jugements.
Toi qui jadis me créas du néant * et m’as honoré de la ressemblance à Ta divine image, * à la terre dont Tu m’avais tiré * Tu m’as à nouveau rendu à cause de la transgression de ton commandement;
* relève-moi à Ta ressemblance * afin que je resplendisse de mon ancienne beauté.
Tu es bénis Seigneur, * enseigne-moi tes jugements.
Seigneur, fais reposer en paix Tes serviteurs * et place-les dans le Paradis * où les choeurs des Saints et des Justes * resplendissent comme des astres. * Fais reposer en paix Tes serviteurs * en détournant les yeux de leurs fautes.
Gloire au Père et au Fils * et au Saint Esprit.
C’est le triple resplendissement de la Divinité Une * qu’en toute piété nous chantons ou clamons : * Tu es Saint, Père sans commencement * Fils co-Eternel et Esprit Divin: * nous T'adorons avec foi, * Illumine nos coeurs et arrache-nous au feu
éternel.
Et maintenant et toujours * et dans les siècles des siècles. Amen.
Réjouis-Toi, Très Pure, * Toi qui as mis Dieu au monde pour le salut de tous * Toi par qui le genre humain a trouvé le salut * Que par Toi nous retrouvions le Paradis, * ô Mère de Dieu toute-pure et bénie.
Allélulia, Alléluia, alléluia, * gloire à Toi ô Dieu ! (3 fois).

Lecture de la prophétie de Jérémie (Jr 12, 1-4)
Tu es trop juste, Seigneur, pour que j'entre en contestation avec toi. Cependant je parlerai avec toi de questions de droit Pourquoi la voie des méchants est-elle prospère? Pourquoi tous les traîtres sont-ils en paix? Tu les plantes, ils s'enracinent, ils vont bien, ils portent du fruit. Tu es près de leur bouche, mais loin de leurs reins. Mais toi, Seigneur, tu me connais, tu me vois, tu éprouves mon cœur qui est avec toi. Enlève-les comme des brebis pour l'abattoir, consacre-les pour le jour du massacre. Jusques à quand le pays sera-t-il en deuil et l'herbe de toute la campagne desséchée? C'est par la perversité de ses habitants que périssent bêtes et oiseaux. Car ils disent Dieu ne voit pas notre destinée.

Méditation :
Dieu aime la justice, mais l’être humain demeure toujours libre. Le mal que font les hommes est absence de bien. Il appartient à chaque homme de chercher le bien ; cette recherche est à la portée de tous, chrétiens ou non. Nos prières sont aussi en faveur de tous, chrétiens ou non.

t.1
Quel plaisir de cette vie demeure sans chagrin, * quelle gloire sur terre ne connaît de revers? * Tout s'évanouit comme l’ombre et comme un songe trompeur; * d’un coup, la mort emporte tout, * mais à la clarté de ton visage, Seigneur, * et par le charme de ta beauté, * ô Christ ami des hommes, accorde aux trépassés le repos.

t.3
Toute oeuvre humaine est vanité, * quand elle n’a pas de suite après la mort; * de la richesse il ne reste rien, * la gloire ne nous suit pas en l’au-delà; * car la mort, en survenant, * fait disparaître tout cela. * Aussi demandons au Christ, roi immortel, * d’accorder aux trépassés le repos * dans le séjour qui rayonne de sa joie.

t.5
Me souvenant du Prophète qui disait: * « Je ne suis que poussière et limon », * à mon tour j’ai regardé dans les tombeaux; * je vis les ossements desséchés, et je dis: * est-ce là un roi, un riche, un soldat, * un pauvre, un juste, un pécheur? * Seigneur, avec les Justes fais reposer les trépassés, dans ton amour pour les hommes.

t.8
Je pleure et me lamente quand je pense à la mort, * lorsque je vois gisant dans les tombeaux * sans forme, sans gloire et sans attrait * la grâce qui nous fut donnée à l’image de Dieu: * prodigieux mystère que notre destin! * Comment se fait-il que nous descendions au tombeau, * que nous soyons intimement liés à la mort? * Selon les Écritures, c’est par l’ordre de Dieu, * qui accorde aux trépassés le repos.

Prions le Seigneur. Kyrie eleison.
Seigneur de la vie et de la mort, donne le repos aux âmes des victimes de violences et rends bons les agresseurs. Fais reposer avec les saints les âmes de tes fidèles et, dans ta bonté, ne détourne pas ta face de ceux qui ne te connaissaient pas. Que ceux qui, à cause de notre défectueux témoignage de l’Évangile, n’ont pas connu ton visage immaculé ne soient pas écartés de l’espérance de la Résurrection. Car tu es un Dieu bon et ami des hommes, quelle que soit leur origine et statut, et nous te rendons gloire, Père, Fils et Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

Lecture de la première épître de Paul aux Corinthiens (1 Co 5,9-13)
Frères, en vous écrivant, dans ma lettre, de n'avoir pas de relations avec des débauchés, je n'entendais nullement les débauchés de ce monde, ou bien les cupides et les rapaces, ou les idolâtres ; car il vous faudrait alors sortir du monde. Non, je vous ai écrit de n'avoir pas de rapport avec celui qui, tout en portant le nom de frère, serait débauché, cupide, idolâtre, insulteur, ivrogne ou rapace, et même, avec un tel homme, de ne point prendre de repas. Qu'ai-je à faire en effet de juger ceux du dehors ? N'est-ce pas ceux du dedans que vous jugez, vous ? Ceux du dehors, c'est Dieu qui les jugera. Enlevez le mauvais du milieu de vous.

Méditation :
Nos convictions et nos choix de vie ne s’imposent qu’à nous-mêmes, uniquement dans une démarche libre. L’amitié et la fraternité avec les personnes qui ne sont pas membres de l’Église constitue un enracinement essentiel des chrétiens dans le monde.

Chant lent et mélodieux
Alléluia, alléluia, alléluia. (3x)

Lecture de l’évangile selon Luc (Lc 13,10-17)
En ce temps-là, Jésus enseignait dans une synagogue le jour du sabbat. Et voici qu'il y avait là une femme ayant depuis dix-huit ans un esprit qui la rendait infirme ; elle était toute courbée et ne pouvait absolument pas se redresser. La voyant, Jésus l'interpella et lui dit : " Femme, te voilà délivrée de ton infirmité " ; puis il lui imposa les mains. Et, à l'instant même, elle se redressa, et elle glorifiait Dieu. Mais le chef de la synagogue, indigné de ce que Jésus eût fait une guérison le sabbat, prit la parole et dit à la foule : " Il y a six jours pendant lesquels on doit travailler ; venez donc ces jours-là vous faire guérir, et non le jour du sabbat ! " Mais le Seigneur lui répondit : " Hypocrites ! chacun de vous, le sabbat, ne délie-t-il pas de la crèche son bœuf ou son âne pour le mener boire ? Et cette fille d'Abraham, que Satan a liée voici dix-huit ans, il n'eût pas fallu la délier de ce lien le jour du sabbat ! " Comme il disait cela, tous ses adversaires étaient remplis de confusion, tandis que toute la foule était dans la joie de toutes les choses magnifiques qui arrivaient par lui.

Méditation :
Les enseignements du Christ ne sont pas des codes normatifs qui prescrivent une morale, mais un appel à nourrir la vie et cultiver l’amour entre les êtres humains.

Prions le Seigneur. Kyrie eleison.
Roi éternel, invisible, inaccessible, insaisissable, ineffable, qui tiens et maintiens l'entière création, qui la contrôles et gouvernes d'inexprimable façon; qui d'abord supportas les iniquités des Ninivites, puis agréas leur repentir et conversion, et leur fis grâce, en ton infinie bonté et longanimité, pour toute faute et péché, en usant de l'ineffable amour des hommes dont tu es coutumier; agrée aussi nos prières, comme le repentir et la conversion des Ninivites en question; agrée nos larmes et nos gémissements, agrée notre humble requête. Tout entiers devenus la proie du mal, nous ne pouvons lever les yeux vers toi le seul sans péché: reçois donc, Seigneur, les cris que des profondeurs nous t'adressons comme encens, agrée l'intercession de ton peuple infortuné. Que l'abîme de ta miséricorde surpasse la multitude de nos péchés, et donne à ton peuple d'être affranchi, libéré des épreuves, et non plus sous le coup de la mort. Oui, Seigneur notre Dieu, exauce à l'heure présente ton peuple et le pécheur que je suis, arrête le sceptre que les pécheurs étendent sur la part des justes (tu es seul à les connaître, et tu sais qu'ils te connaissent). Afin que par nous aussi, tes inutiles serviteurs, soit glorifié ton nom très-saint, Père, Fils et saint Esprit, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

I thank You Lord
For Your sacrificial love
For the marks of whips on Your skin
For Your blood poured out on the cross.
Those days, without regrets,
With crooked mocking smiles
The priests were gloating over:
"If you are God then
Come down from the cross!"
Without regrets about the earthly gifts
And believing Your promise
The holy martyrs and poets
Have rejected the fear of death
And were burnt at the stake
So that Your name
Would glow with undying light
Forever and ever.
Fallen into embrace
Of the double-faced empire
Bathing in golden light
(Like in an undeserved glory)
Reflected by their priestly robes,
Again believing nothing
But knowing what they are doing
Your priests are now executing
Those who love You, in Your name.
One cannot recognize the face of God
Avoiding the cross and the prison,
So should we really be amazed
That they don't want to recognize you?
They need the lentil soup
Immeasurably more than Your grace.
Give them, Lord, to gorge it to the end.
Fr. Pavel Adelgeim: verses (2008)

Méditation :
Même si le quotidien de l’Église orthodoxe ne constitue pas un témoignage parfait de liberté d’expression, la voix des pasteurs doit rappeler la vocation originelle de l’Église : être un lieu d’épanouissement humain sur la terre, un espace de rencontre du Dieu d’amour et un terrain d’entente entre êtres humains de toutes origines, statuts et conditions. Nourrissons entre nous la liberté, recevons-la comme un don et faisons-la fructifier.

Seigneur Jésus Christ, Fils de Dieu, tu as fondé ton Église sur la terre et tu as envoyé du Père le Saint-Esprit sur tes saints apôtres. Abaisse du ciel ton regard sur tes serviteurs qui se sont unis pour glorifier ton Nom et bénis-les. Accrois notre foi, enflamme-nous d’amour pour nos frères et accorde-nous la patience, l’humilité et la douceur. Supplée à notre pauvreté et à notre faiblesse à confesser ton Nom. Envoie-nous l’Esprit Saint, afin que nous glorifiions dans ce monde ton Église, par les prières de ta mère très pure et de tous les saints. Amen.

Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous (3 fois).
Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, et maintenant et toujours…
Très sainte Trinité, aie pitié de nous, Seigneur, purifie-nous de nos péchés; Maître, pardonne-nous nos iniquités ; Saint, visite-nous et guéris nos infirmités, à cause de ton Nom.
Kyrie eleison, Kyrie eleison, Kyrie eleison. Gloire… Et maintenant …
Notre Père, qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ; donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ; pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés ; et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen.

Côme et Damien, saints Anargyres et thaumatures, visitez nos infirmités. Le don que Dieu vous fit était gratuit ; gratuites aussi soient vos largesses envers nous.

Vierge Mère de Dieu, réjouis-toi Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec toi. Tu es bénie entre toutes les femmes et le fruit de ton sein est béni, car tu as enfanté le Sauveur de nos âmes.

Par les prières de nos saints Pères, Seigneur, Jésus-Christ, Fils de Dieu, aie pitié de nous. Amen.

Под твою милость прибегаем, Богородице Дево, молений наших не презри в скорбех, но от бед избави нас, Едина чистая и благословенная.